Vagabondages vagabonde

Message de service. Suite à des petites (euh, grosses) mésaventures techniques avec son hébergeur dont-je-ne-citerai-pas-le-nom, Thilas ne vagabonde plus ici mais (au moins temporairement).

Mettez à jour vos liens, fils etc. et n’hésitez pas à le soutenir mentalement dans cette épreuve… Allez Thilas, on est tous avec toi !

Mes voeux pour 2007

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2007, qu’elle vous apporte la santé, la joie et tout ce que vous pourriez vouloir d’autre.

En ce qui me concerne, j’avais envie de commencer cette année un peu à la manière de Digitization 101 par un petit bilan, accompagné de mes voeux et résolutions.

Bilan : si on regarde mon blog, voici les 5 trucs qui m’ont obsédée en 2006…

  • La conservation du numérique : remarquez bien que cela avait commencé en 2005 et que cela ne semble pas près de s’arrêter.
  • Les identifiants pérennes : même tarif.
  • Arrêter de bloguer : c’est incroyable le nombre de fois où j’ai annoncé que je partais en vacances ou que j’arrêtais de bloguer pendant un temps. De fait, j’ai blogué assez modérément en 2006.
  • La confiture de figues, au sens figuré. J’ai blogué moins, mais alors, que de billet vains et inutiles sur des sujets qui n’intéressent personne. Enfin, sauf en août-septembre ;-)
  • Les communautés : j’ai vraiment intensément cogité sur les communautés en essayant de voir comment concevoir un web 2.0 vraiment orienté usager en bibliothèque. J’aurais aimé partager plus sur ce sujet, en tout cas merci à mes lecteurs qui ont contribué à mes réflexions sur les deux billets que j’ai rédigés sur ce sujet.

Et maintenant, mes 5 souhaits et voeux pour 2007…

  • Bloguer : j’espère que j’aurai plus de temps et d’énergie à consacrer à mon blogounet cette année ;-) si possible pour y écrire quelques billets de fond.
  • Fêter dignement mes trente et trois ans : eh oui, pour moi 2007, c’est l’année de la trentaine ; cela fera aussi 3 ans que je blogue et ça se fête.
  • Etre dans le flux : c’est un voeu que je fais pour moi mais aussi pour les bibliothèques. Etre dans le flux, ce n’est pas seulement offrir de nouveaux services, mais le faire en se regardant un peu moins le nombril, en allant vers l’usager au lieu d’attendre qu’il vienne à nous. L’expression est de Lorcan.
  • Innover : j’espère qu’en 2007 on pourra innover vraiment, avec des idées neuves. Et à défaut, j’espère que les idées pas neuves (comme le Web 2.0 ou les FRBR) cesseront d’être des belles paroles et verront des applications réelles dans les bibliothèques, en France.
  • Enfin un voeu pour l’ensemble de la profession dans notre pays : j’espère qu’on verra éclore plein de nouvelles vocations de « bibliothécaires numériques », de tous âges et de tous profils, qui auront envie de plancher sur ces questions et de construire l’avenir ensemble.

Et vous, c’est quoi vos souhaits, vos bonnes résolutions, vos prédictions pour 2007 ?

Ceci est un blog sérieux

A tous les gens qui seraient susceptibles de débarquer ici pour la première fois, suite à un événement impromptu survenu dans ma vraie vie, je voudrais dire que ce blog a beau être rose fluo (j’ai essayé de changer, mais franchement vous seriez déçus) c’est quand même un blog vachement sérieux.

Il y est question de sujets aussi graves que les rapports de la commission européenne sur les droits d’auteurs qui impactent la numérisation, la construction de la bibliothèque numérique du monde, et la préservation des données numériques.

Y sont évoquées des tas de technologies compliquées comme le passage de MARC en RDF, l’impact de l’OAI sur l’interopérabilité, et les services de terminologie.

Ce blog se pose des tas de questions existentielles pour l’avenir de la bibliothéconomie numérique, telles que la modélisation conceptuelle des accès, les entrepôts du Web 2.0, et l’univers des données scientifiques du futur.

Enfin ce blog est truffé de références vers des sites originaux et pertinents, comme la Chronologie d’histoire de l’art du Metropolitan Museum of Art et le moteur BabyGo destiné aux enfants.

En plus, ce blog est vraiment sérieux car il cite ses sources : Resourceshelf et Catalogablog souvent, mais parfois aussi Open Access News et des collègues français comme Affordance. Alors, hein, si c’est pas sérieux tout ça !!! Le seul problème c’est qu’en ce moment je manque de temps pour bloguer aussi sérieusement que je le voudrais… Enfin, il reste toujours les figues ;-)

Paris Carnet encore

Ce qui est sympa, avec les comptes-rendu de Paris-Carnet, c’est que cela permet de se remémorer la soirée et d’assister virtuellement à toutes les petites scènes qu’on a pu louper.

Ce qui est moins génial c’est quand il faut les écrire… Mais bon, je ne vais pas louper cette merveilleuse occasion de faire venir sur mon blog plein de gens qui par ailleurs s’enfuiraient en courant si ils tombaient sur mes frasques bibliothéconomiques et figuesques.

Donc voilà, Paris-Carnet, c’est super, on ne s’y ennuie jamais, je commence à connaître plusieurs gens et c’est cool. C’est ainsi qu’on a retrouvé Sok toujours aussi rêveur, Nim particulièrement déchaîné, Kerlu très en forme et bien accompagné, Olivier et son autre talent du bricolage…

Je salue tout particulièrement Labosonic et Nawal même s’ils n’étaient pas contents de me voir sans mon petit reporter (au passage je signale que je ne suis pas une maman sans fille mais une personne comme les autres, et qu’un lieu de perdition où l’on fume des cigarettes et boit des pintes jusqu’à des heures tardives en parlant de ce truc au nom étrange "blog", n’est pas un endroit pour une petite fille).

Je salue tout particulièrement Monsieur KA, qui est aussi passionnant et agréable dans la vie que dans sa boîte à images, et après j’arrête les fleurs c’est promis ;-)

Et enfin un petit tour d’horizon avec salutations amicales des gens avec qui je m’attablais pour la première fois, mais on remettra cela avec plaisir Lisbeï qui ne s’inscrit jamais, affleurements idem, Goon sans appareil photo, Thomas que je pense avoir dejà croisé auparavant. Mes excuses à ceux que j’aurais oublié.

Chers gens, si vous êtes venus jusqu’ici, si vous avez apprécié de me croiser dans la vraie vie, ne quittez pas ce blog avec dégoût, il y a au moins une catégorie qui ne parle pas de trucs incompréhensibles dans ce blog c’est celle-là ;-) et rendez-vous à un prochain Paris-Carnet…

Mind the troll

On a pu lire de nombreuses définitions du troll, certaines scientifiques, d’autres mythologiques, et même des explications très techniques. Le troll, ce fauteur de trouble qui lance volontairement des discussions polémiques sans issue sur le Web, toujours en quête de son point Godwin.

L’avantage du Figoblog en la matière est de n’être ni hébergé sur un plateforme de blogs gratuite, ni construit avec un logiciel de blogs populaire, ni enclin à aborder des sujets facilement trollables. C’est pourquoi il n’y a ici qu’un seul troll, mais un troll fidèle, apprivoisé et que je tenais à vous présenter aujourd’hui.

Mon troll apprivoisé signe avec un pseudo variable, parfois il oublie de signer mais le plus souvent, on peut le reconnaître à sa vraie adresse mail (car à quoi bon troller sans être vu).
Mon troll est à ranger dans la catégorie « amusement pur et simple » et ses activités principales (choisies dans la liste de wikipedia) sont :

  • ne jamais être d’accord sur n’importe quel type de sujet,
  • détournements de fond (détourner le fond d’un message en interprétant le sens original),
  • moquerie fraternelle et private joke.

Faut-il nourrir le troll ?
On dit souvent que le seul moyen de se débarrasser d’un troll est de ne pas le nourrir, c’est-à-dire de l’ignorer. J’avoue qu’il m’arrive parfois de répondre à mon troll quand je repère une phrase cohérente, mais c’est vrai que dès qu’il se sent un peu trop à l’aise, le troll commence à grossir, à s’exprimer avec plein de couleurs, des blinks et même des pop-up en javascript et alors il faut passer derrière pour nettoyer, ce qui est assez peu agréable.
Donc, svp, ne nourrissez pas le troll.

Mon troll se défend d’être un troll, aussi je lui propose ce test à titre d’introspection.

Au final, j’aime bien mon troll parce qu’il met de la vie, qu’il est toujours là prêt à proposer un commentaire abscons, et qu’on s’ennuierait bien sans lui.

(Clin d’oeil) Làs, je crois bien avec ce billet dénonciateur avoir agi en sycophante, moi qui serais plutôt "sycophile" ;-)

Paris carnet malgré tout

Si vous étiez hier soir au "O’Cantina café" dans le 12e arrondissement, et que vous avez été photographié par un petit reporter haut comme trois pommes, il se peut que vous retrouviez votre portrait dans sa très jolie galerie de photos.

Si le portrait vous déplaît, un signe de votre part et je le retire.

Mes excuses à Romuald, Nimwendil et les autres de n’avoir pas été très disponible, mais j’ai quand même passé une très bonne soirée et fait de nombreuses connaissances.

Voilà l’été

On serait en train de jouer au monopoly, on aurait l’impression d’avoir pioché une mauvaise carte : rendez-vous directement en été, ne passez pas par la case "printemps", ne touchez pas 20 000 francs. On a trop chaud, le Mercure monte, ça donne envie de partir en vacances au clubmed. Entre deux errances suburbaines, on se laisse aller à vagabonder, les yeux ouverts malgré quelques envies de sieste. Sous la poussière qui s’agite dans les rayons du soleil chaud, on devine le brouhaha, les bruits et chuchotements de l’été qui nous murmure de nous laisser aller à une douce torpeur.

Merci à vous, nouveaux et anciens, et aux autres, pour votre présence dans la blogosphère. Toutes ces voix rassurantes autour de moi m’engagent à un silence serein et respectueux, bercé de l’odeur des figues jeunes et de la promesse des vacances. J’ai envie d’un peu de repos, ou de consacrer mon énergie ailleurs. A plus tard.

Preum’s !!!

Ah oui alors, je veux à tout prix être la première à annoncer la sortie du nouveau BBF spécial "Les bibliothèques sur le Web" !

Dedans, il y a un bel article de mon geek sur les blogs et les wikis.

A part ça, tout a l’air à peu près super intéressant dans ce numéro. Il y a même un article sur la BNuE et un sur le Dépôt légal du Web .

Alors voilà, demain, c’est férié, ça va nous laisser le temps de bouquiner.

Il se passe des trucs à Metz !

J’ai vécu suffisamment d’années dans la jolie ville de Metz pour avoir tous les a-priori négatifs du monde sur ce qu’il est susceptible de s’y passer. Et pourtant, je dois bien reconnaître qu’il s’y passe des trucs, y compris dans le monde des blogs, y compris en dehors de la présence de jeunes dessinatrices particulièrement talentueuses.

La bibliothèque de l’Université Paul Verlaine (de Metz, donc) a lancé son blog, qui accompagne en fait une petite revue destinée aux professionnels des bibliothèques.
Pour l’instant trois numéros sont parus :

Alors voilà, après leur avoir accordé un temps de rodage, je voulais quand même saluer cette initiative et mon collègue Jean-François, compagnon de découverte du Web au cours d’un projet qui a finalement vu le jour aussi incroyable que cela puisse paraître. Comme quoi, on a pas mal progressé depuis ;-)