Paris Carnet encore

Ce qui est sympa, avec les comptes-rendu de Paris-Carnet, c’est que cela permet de se remémorer la soirée et d’assister virtuellement à toutes les petites scènes qu’on a pu louper.

Ce qui est moins génial c’est quand il faut les écrire… Mais bon, je ne vais pas louper cette merveilleuse occasion de faire venir sur mon blog plein de gens qui par ailleurs s’enfuiraient en courant si ils tombaient sur mes frasques bibliothéconomiques et figuesques.

Donc voilà, Paris-Carnet, c’est super, on ne s’y ennuie jamais, je commence à connaître plusieurs gens et c’est cool. C’est ainsi qu’on a retrouvé Sok toujours aussi rêveur, Nim particulièrement déchaîné, Kerlu très en forme et bien accompagné, Olivier et son autre talent du bricolage…

Je salue tout particulièrement Labosonic et Nawal même s’ils n’étaient pas contents de me voir sans mon petit reporter (au passage je signale que je ne suis pas une maman sans fille mais une personne comme les autres, et qu’un lieu de perdition où l’on fume des cigarettes et boit des pintes jusqu’à des heures tardives en parlant de ce truc au nom étrange "blog", n’est pas un endroit pour une petite fille).

Je salue tout particulièrement Monsieur KA, qui est aussi passionnant et agréable dans la vie que dans sa boîte à images, et après j’arrête les fleurs c’est promis ;-)

Et enfin un petit tour d’horizon avec salutations amicales des gens avec qui je m’attablais pour la première fois, mais on remettra cela avec plaisir Lisbeï qui ne s’inscrit jamais, affleurements idem, Goon sans appareil photo, Thomas que je pense avoir dejà croisé auparavant. Mes excuses à ceux que j’aurais oublié.

Chers gens, si vous êtes venus jusqu’ici, si vous avez apprécié de me croiser dans la vraie vie, ne quittez pas ce blog avec dégoût, il y a au moins une catégorie qui ne parle pas de trucs incompréhensibles dans ce blog c’est celle-là ;-) et rendez-vous à un prochain Paris-Carnet…

8 réflexions sur “Paris Carnet encore

  1. Ce fut un plaisir itou et maintenant je sais, si par hasard j’en viens à être dégoûté de la confiture de figues (mais l’hypothèse est improbable) où j’égarerai volontairement mes tartines : à la BN, dans un manuel d’apprentissage de la classification décimale de Dewey !

  2. Coucou,
    Comment va, bien rentrée ?
    Moi aussi je te salue et envoie une grosse bise à ta charmante fifille, sachant que mon pseudo « mécontentement » n’en était pas, juste une petite déception. ;-)
    Par contre j’imagine que ton ami bloggueur (en lien dans le texte), te fait une blague car effectivement à mes yeux, tu serais plus une maman raisonnable et attentive au bien être de son bout de chou ;-))
    A très bientôt alors, et peut-être à un pic-nic Paris Carnet en pleine verdure, comme ça … hé hé hé ! Bizzz.

  3. Je suis très amusé de lire ici que Nawal (aussi célibataire et amatrice de cuisine que moi) a déploré également l’absence de ton angelot blond. Ceci dit, je pense effectivement que l’heure tardive, la proximité de verres houblonnés et les fumées tabagiques ne sont pas le milieu idéal pour une petite fille et qu’il vaut mieux que tu continues à l’élever à la confiture de figues, ça lui va très bien.

  4. Oui oui, on s’est entr’aperçus déjà à un précédent ParisCarnet. Peut-être bien qu’au prochain on arrivera à papoter un peu !

Les commentaires sont fermés.