Semantic Grid

Je suis tombée grâce à PluriTal sur ce bon article qui explique ce qu’est le semantic grid.

Le principe du Grid est d’utiliser des ressources distribuées pour accomplir une tâche. L’idée de Grille, par rapport à celle de Toile (Web) qu’on a l’habitude d’utiliser, suggère l’existence de ressources mises en réseau mais dans un système organisé, avec un niveau technique plus poussé.

En général, on connaît le grid computing, dans lequel c’est la puissance de calcul qui est répartie entre des machines distribuées. Un bon exemple quasi inoubliable est le SETI Institute et son SETI@home project visant à rechercher une intelligence extra-terrestre. Pour cela une énorme puissance de calcul est nécessaire, aussi les gens, vous et moi, sont invités à installer un petit logiciel qui va permettre d’exploiter les ressources dormantes de notre, votre ordinateur.

Il existe aussi des systèmes distribués qui permettent d’échanger des ressources ; ils sont plus connus sous le nom de peer to peer mais le principe est le même qu’un grid.

Ici on nous propose de réfléchir à un système de grid sémantique dans lequel ce ne sont pas les ressources qui sont échangées, mais leurs métadonnées au travers des technologies du Web sémantique comme RDF ou les ontologies.
L’idée est d’introduire la relation décrite sur le schéma ci-joint :

  • le grid est plus développé technologiquement que le Web
  • le Web sémantique est plus organisé que le Web
  • le grid sémantique est plus technologique ET organisé que le Web.

On peut dès lors imaginer des systèmes cohérents et « intelligents » qui permettent de traiter de grosses masses de métadonnées non pas de manière centralisée, comme le fait Google, ce qui est finalement très contraire à l’esprit du Web, mais de manière distribuée, avec plusieurs angles d’attaque et des métadonnées normalisées et ouvertes qui sont au coeur du système.

Consulter aussi le site consacré au semantic grid.