Banyuls

Terre de vignes
Lavée de vent
De vent salé
Sang de la terre
Rougit mon verre
Le goût du temps

Terre de montagnes
Tranchées de pierre
Vent de la terre
Souffle les vagues
Larmes d’écume
Sur la mer

Terre de parfums chantant le soleil
Les arbres fruitiers, les fleurs d’oranger
L’olivier, le thym, le miel

Terre de souvenirs et de prières
Une chapelle blanche, langue sans frontières
Sur les ruines amères des guerres

Terre de bonheur
Et de sourire
Sois bienvenu
Terre d’amitié
Soleil du coeur
A partager

Terre de soleil
Quand il s’éveille
Dore la mer
Puis sur les cimes
L’ombre s’étend
Heure du couchant

J’aimerai tellement prendre ta main
Et la clef des champs le long des chemins
Bordés de sarments de vin

Terre où nous pourrions cueillir le goût des figues
La senteur des fleurs, couleurs de la garrigue
Et regarder grandir nos coeurs

3 réflexions sur “Banyuls

  1. Et avec la musique c’est encore plus beau!
    Je l’entends, je t’entends!

  2. Expatrié natif de Port-Vendres c’est agréable et émouvant de vivre le Pays au travers des mots .
    Merci

  3. que de bonheur a la lecture des mots !
    le banyulenq expatrié est ému par ce texte,loin de ma terre et de ses traditions ,mon coeur saigne a la pensée des moments de bonheur passés sur ce sol béni des dieux.
    Comment expliquer la joie que l’on ressent a vivre à Banyuls ,en cette terre Catalane si douce et pleine d’amour pour ses enfants.
    Il est amusant que ce soit sur le blog d’une école ou j’ai usé des fonds de culotte avant de quitter cet endroit qui me manque chaque jour.
    L’orsque un week end furtif je revient, il est déchirant le départ du dimanche soir .
    Banyuls! ne change pas! empéche les hommes de te défigurer par des travaux inutiles et conserve a jamais cette douceur du partage ,du bonheur éternel ,d’un verre de roumani doré ou d’une vieille réserve et reste semblable au paradis.

Les commentaires sont fermés.