Numérisation, bibliothèque numérique

On m’a posé il y a peu la question suivante : la numérisation est-elle un acte technique ? Je suis généralement la première à dire que numériser n’est pas seulement un acte technique. Mais en fait ce n’est pas la numérisation elle-même qui a des retombées politiques, culturelles, etc. C’est la façon dont elle est faite et mise à disposition du public. Quand je parle de numérisation, cela désigne en général dans mon esprit le processus de production de l’information. Ce processus s’inscrit dans un contexte qui a beaucoup d’autres dimensions que la technique : le budget, la sélection, les compétences, l’organisation, le public, les services, la valorisation, etc.

Dans les bibliothèques, il existe quelque chose qu’on appelle le circuit du document. Ce « circuit » c’est en fait l’enchaînement de toutes les étapes qui vont du passage du bon de commande auprès du libraire jusqu’à la mise à disposition du livre pour le public. En passant par la livraison, le catalogage, l’équipement, la cotation, etc.

Toutes ces étapes véritablement techniques constituent en partie le coeur de la bibliothéconomie et du savoir-faire de notre métier. Et pourtant, aucune bibliothèque ne peut être réduite à son circuit du document.

Une bibliothèque, c’est d’abord une politique documentaire, la gestion de compétences, des services au public, un lieu, une politique culturelle et de valorisation (éventuellement par l’édition mais aussi par des expositions par exemple). Le circuit du document n’est qu’une organisation technique au service de cette organisation politique et culturelle.

C’est un peu la même chose pour la numérisation. La numérisation n’est pas un acte technique neutre, parce qu’elle est décidée par une politique documentaire, donc un choix intellectuel. Parce qu’elle a un coût, donc un budget public, elle dépend de forces politiques. Parce qu’elle est mise à disposition du public dans un site Web, qui présente certaines interfaces, certaines fonctionnalités : techniques aussi mais dont le choix est essentiel pour définir les services offerts par le site ; politiques parfois quand il s’agit de formats ouverts, d’accessibilité, etc. Parce qu’elle fait l’objet d’une valorisation, par des pages éditoriales sur le site, par la mise en valeur de corpus cohérents de documents, par des projets de collaboration avec des chercheurs qui font un travail éditorial autour de cette numérisation.

La numérisation est à la bibliothèque numérique ce que le circuit du document est à la bibliothèque. La mission de la bibliothèque est de donner accès à des documents. La numérisation, en tant que mission de bibliothèque, n’est qu’un outil qui sert à donner accès à ces mêmes documents, dans le même cadre organisationnel, mais d’une nouvelle manière, avec une nouvelle dimension, dans un nouveau contexte.

La numérisation, dans ce sens du terme, est donc bien un acte technique et on peut facilement le déléguer à un tiers, éventuellement privé. Ce qui est plus grave, et même dangereux, c’est de déléguer à un tiers les aspects de bibliothèque numérique : la sélection documentaire, le choix des techniques et des formats, le choix des services d’accès, le contrôle des compétences et du budget, la valorisation du produit de cette numérisation. On risque de perdre alors le contrôle des aspects politiques et culturels de la numérisation, de ce qu’elle représente comme enjeu pour la bibliothèque, pour sa communauté (le public), et pour le Web.

Une réflexion sur “Numérisation, bibliothèque numérique

  1. Je suis d´accor avec toi. La numerisation n´est pas une acte technique. Elle rendre possible améliorer notre service au public.
    La création e l´administration d´une bibliotheque numerique est plus dificile que une bibliotheque tradicionnel, une fois que demande tous le techniques utilisés par la bibliotheque tradicionnel avec l´avantage du numerique, que dois sert utilisé pour maximizer le potencial de une bibliotheque.
    Projet comme « Google Print » ne sert pas a crier um bibliotheque numerique, il crée seulement une collection de documents numeriques.

Les commentaires sont fermés.