L’avenir du disque

Puisqu’on veut absolument nous vendre les documents audiovisuels sur support, intéressons-nous au support. LISnews signale cet article sur la dégradation des CD et DVD. La couche qui porte les données se dégrade petit à petit, même lorsque les CD sont manipulés avec précaution.

Le dernier Cites & Insites aborde aussi la question de l’archivage des CD, et donne les mêmes clefs pour prolonger leur existence : les conserver verticalement, ne pas écrire ou coller d’étiquette sur la face "label", éviter les températures élevées, etc.

Bibliothécaires, allez dans vos rayonnages, et regardez vos plus anciens CD à travers une source de lumière. Pour voir.

Si on envisage l’histoire des supports musicaux sur cinquante ans, les vinyls de mes parents des années 70 sont encore en bon état, mais difficile de trouver un appareil pour les écouter. Il y a encore des lecteurs pour les cassettes de mon enfance, mais la grande création musicale des années 80 est écorchée par la détérioration des bandes magnétiques. Mes premiers CD, qui datent du début des années 90 et que j’ai conservé horizontalement dans une belle tour à CD dans mon salon, pourront bientôt partir à la poubelle. Ceux des années 2000, les mesures de protection techniques m’empêchent d’en faire une copie sur mon disque dur pour en conserver au moins le contenu. Quant aux années 2010… elles seront probablement silencieuses…