Crème pâtissière

Un des drames de ma vie, c’est que mon geek n’aime pas les figues. Non mais vraiment. J’ai même cru un moment qu’il refuserait de faire la feuille de style pour le Figoblog, mais son côté dévoué l’a emporté. En fait, il n’aime pas trop les desserts, et pour tout dire il y a juste un truc qu’il aime, mais alors, beaucoup : c’est la crème pâtissière.

Alors moi forcément, dans le genre pâtissière, on fait mieux. Mais un peu à mon tour de faire preuve de dévouement, non ? Alors, je fouille dans la bibliothèque maternelle, je déniche une perle qu’on a plus sur aucun rayonnage de nos jours : Maîtresse de jeune maison (Paris, Hatier, 1965), parce que oui, on se plaint de la condition de la femme, mais faut pas oublier qu’il y a pas si longtemps ça rigolait encore moins, et bref, page 134, voici la recette de crème pâtissière de années 1960.

  • faîtes bouillir le lait (1/4 de l.) avec la vanille (1 gousse)
  • mettez un oeuf + un jaune d’oeuf dans un bol, ajoutez 30g de farine, 40g de sucre, tournez jusqu’à obtenir une pâte fine, puis incorporez lentement le lait bouillant après avoir retiré la gousse de vanille
  • remettez dans la casserole, faîtes cuire en tournant vigoureusement au fouet jusqu’à-ce que la crème soit épaisse, lisse et sans grumeaux.
  • Laissez prendre quelques bouillons à feu doux pour que la farine cuise.

Bon, à part le fait que je ne suis pas sûre d’avoir bien saisi la fin, le résultat est presque probant, quoique un peu épais et manquant de goût. Enfin, je suis preneuse de toute suggestion d’amélioration.

Et quand même : vivement que les petites figues sur les arbres grandissent (pour pouvoir les manger avec la crème pâtissière).

3 réflexions sur “Crème pâtissière

  1. La recette de la crême patissière la meilleure, et celle préféré par celui que tu aimes est dans le livret de recettes de la saucière patissière Moulinex( sans pub ) en voici les grandes lignes:
    250g de sucre, 8 jaunes d’oeufs, 65g de farine tamisée, 1 pincée de sel, 1/2L de lait(de préférence entier)

    Verser dans le bol de l’appareil( à défaut dans un saladier ou etc..) le sucre et les jaunes d’oeufs et mettre en mouvement donc battre énergiquement avec un fouet pour faire blanchir le mélange; ajouter lesel et la farine et mélanger pendant 2 Mn.
    Pendant ce temps amener le lait à ébullition.
    Quand la crème est bien lisse, ajouter le lait bouillant, mélanger, remettre le tout dans une casserole( de préférence à revêtement téflon pour que ça n’attache pas et ne pas avoir un horrible goût de brûlé!)et faire chauffer sans cesser de remuer jusqu’à épaissisement de la crème.
    Ma touche personnelle est d’ajouter une bonne cuillère à café d’extait de vanille en poudre ouliquide, et de faire infuser 2 sachets de verveine orange dans le lait chaud, donc de le chauffer un peu avant de commencer la préparation.
    Avec les blancs d’oeufs on peut faire nombre de petits gâteaux,j’aurai l’occasion de te communiquer les recettes une autre fois

  2. pour une crème plus légère, monter les blancs en neige et verser dessus la crème patissière bouillante en battant energiquement pour obtenir une préparation onctueuse

Les commentaires sont fermés.