Le Web sémantique à l’IFLA, saison 2013

J’ai déjà parlé de notre rencontre satellite avant le congrès de l’IFLA à Singapour, mais comme les années précédentes, le congrès lui-même a aussi été l’occasion de parler Web sémantique et Web de données.

Ce sujet était à l’honneur dans la session de l’UNIMARC Core activity dont les communications sont en ligne dans le nouvel entrepôt d’articles de l’IFLA.

J’ai pour ma part participé à deux événements récurrents : la table ronde Linked Data organisée par Richard Wallis d’OCLC, et la réunion du groupe d’intérêt spécialisé sur le Web sémantique (SWSIG) dont je suis responsable.

Cette année, pour la réunion du SWSIG, nous avions décidé de ne pas reproduire l’expérience des années passées qui avait consisté à enchaîner une série de « lightning talks » (présentations éclair) rendant compte de l’actualité des bibliothèques dans le domaine du Web sémantique. Deux raisons à ce choix : tout d’abord, cette actualité devient presque trop foisonnante pour en rendre compte de cette manière sans faire l’impasse sur un certain nombre de projets intéressants. Par ailleurs, ces présentations très courtes étaient finalement difficiles à digérer pour les participants, qui étaient demandeurs d’une expérience plus interactive.

J’ai donc organisé la séance, avec l’aide de plusieurs complices, autour de 4 groupes de discussion sur des sujets particuliers : les standards et les conversions, les liens et la coopération, l’utilisation et la réutilisation des données, et les outils et recettes. Sur l’inspiration du moment (ou presque ;-) un cinquième groupe a été créé, destiné à offrir une introduction aux débutants ou en tout cas, aux personnes qui ne se sentaient pas suffisamment à l’aise avec le sujet pour rejoindre l’un des autres groupes.

C’est moi qui ai animé ce dernier groupe qui s’est avéré le plus nombreux. Les questions posées dans les autres groupes, dont on peut lire le compte-rendu dans le rapport en ligne, étaient apparemment tout à fait passionnantes. Pour ma part, j’étais contente d’engager le dialogue avec les soi-disant « débutants », dialogue que j’ai commencé en leur demandant ce qu’ils faisaient là !
Trois profils ont peu à peu émergé :
– les managers, qui entendent parler du Web sémantique dans leurs équipes mais ont besoin d’en comprendre mieux l’importance stratégique,
– les affamés, qui ont déjà lu tout ce qu’ils trouvaient sur le sujet mais ont besoin de plus pour comprendre,
– les curieux, qui se disaient que peut-être cette session était l’occasion d’enfin consacrer un peu de temps à un sujet dont ils avaient seulement vaguement entendu parler jusque là.
Ceci démontre, s’il était besoin, qu’il reste important d’aborder ces sujets à l’IFLA. Certes les experts n’ont pas besoin de ce genre de conférences (ils sont tous à DCMI la semaine prochaine à Lisbonne !) Cependant, elles sont essentielles pour permettre aux personnes qui ne fréquentent pas les rencontres plus techniques d’avoir un aperçu tangible des évolutions en cours et de leur importance stratégique.

L’année prochaine, nous serons au rendez-vous avec ces événements récurrents, mais aussi comme je l’indiquais dans mon précédent billet, avec une conférence satellite qui se déroulera à Paris, à la BnF, le 14 août. A ce sujet le teasing continue… Plus d’information très bientôt !