IFLA 2012 et le Web sémantique

Comme vous le savez, je suis gravement monomaniaque et la seule chose qui m’intéresse à l’IFLA c’est les communications qui portent sur le Web sémantique, le Linked Data ou autre chose du même genre. Heureusement il y en a plein. Voici un petit raccourci à travers les papiers à lire sur le sujet (sans garantie de leur qualité ou de leur contenu, je n’ai pas encore eu le temps de tout regarder ni même d’assister aux présentations…).

Dimanche, au sein de la session sur les moments inspirés du catalogage, il y a eu la présentation du projet Pode et de problématiques liées aux données de data.bnf.fr.

Lundi dans la session Unimarc, une présentation intitulée « Linked data for libraries » par des gens de l’université de Portsmouth. Dans la même session il y a eu aussi une courte présentation du Bibliographic Framework Initiative par la Library of Congress, mais il n’y a pas de document en ligne et je tiens de Sally Mc Callum elle-même que tout est sur le site web.

Pas dans le programme officiel mais intéressant tout de même, il y avait aussi lundi une table ronde organisée par OCLC, à laquelle j’ai participé, sur le Linked Data. Vous pouvez retrouver les présentations ici.

Mardi la session de la section Classification & Indexing, bien sûr un des lieux importants pour parler Web sémantique à l’IFLA. On peut y découvrir les très intéressants projets de recherche menés par différentes équipes finlandaises dans le domaine du Web sémantique appliqué aux technologies de bibliothèque.

Mercredi il y avait la sessions sur l’open data dans les bibliothèques nationales que l’IFLA avait eu la bonne idée de programmer pile en même temps que celle du Semantic Web SIG (on peut pas leur en vouloir, c’est toujours comme ça, il y a plein de choses en parallèle… mais quand même c’était rageant). Même si les aspects techniques n’étaient pas au cœur de cette session, au moins 3 des 4 interventions (bibliothèques nationales allemande, française et écossaise) évoquent le Linked Data même si ce n’est pas forcément au cœur du sujet.

Toujours mercredi donc la session de mon groupe, le SWSIG. Il n’y a presque rien dans le programme mais j’ai posté des choses sur le site du groupe et j’y mettrai bientôt les diapos de la session. J’ai aussi créé un hashtag sur twitter, #SWSIG, que je vous encourage à utiliser toute l’année pour me signaler des sujets d’intérêt pour le groupe.

Jeudi c’est peut-être un peu plus épisodique, mais lors de la session du tout nouveau IFLA Committee on Standards, il a été question à plusieurs reprises du IFLA Namespaces task group.
Un mot sur ce groupe qui n’a pas d’existence suffisamment officielle à l’IFLA (c’est un groupe de travail rattaché pour l’instant à la section Classification) pour apparaître dans le programme. Il s’est réuni lundi matin, et son objectif est d’accompagner les groupes qui publient des standards de l’IFLA pour le Web sémantique (notamment les versions des FRBR et autres FR** et de l’ISBD qui sont disponibles dans l’Open metadata registry). En ce moment ce groupe travaille notamment sur des guidelines pour la traduction des labels en différentes langues. L’articulation de ce groupe qui est en fait très transverse à plusieurs sections avec l’IFLA Committee on Standards est aussi un sujet brûlant. En tout cas je note que ce groupe suscite un intérêt croissant. On n’était que quelques pelés autour d’une table en 2009. Cette année, il y avait plus de 30 personnes à la réunion du groupe (dont 2/3 d’observateurs).
On retrouve toutes les infos sur l’IFLA Committee on Standards ici.

Dans la session Libraries for the Law on retrouve une intervention de la bibliothèque du Congrès du Chili dont nous avons eu un résumé pendant le SWSIG.

Et enfin, c’est la session des bibliographies nationales où on retrouve les français et les allemands qui visiblement ont bloqué sur les data :-)

Il est à noter que grâce au gros boulot fait par l’AIFBD et les volontaires, la plupart de ces communications ont été traduites en français. Ceux que ça intéresse peuvent encore candidater pour les rares qui ne l’ont pas été !

Sinon j’en ai peut-être loupé quelques-unes dont le titre n’était pas suffisamment explicite pour que je détecte le Linked Data dedans. N’hésitez pas à me les signaler sur Twitter ou par mail (j’ai fermé les commentaires du blog à cause du spam, c’était intolérable) et je les rajouterai.