LC+FlickR : bilan d’une expérience 2.0

Vous vous souvenez, il y a quelques mois, la Library of Congress ouvrait un site sur Flickr pour permettre aux usagers de tagguer et commenter un fonds de 3000 photographies.

Quelques mois plus tard, l’équipe responsable du projet a (un peu discrètement) communiqué sur les résultats de l’expérience. On peut lire ce billet sur le blog Hanging Together de RLG, et sur Digitization 101 deux comptes-rendus de la conférence CIL 2008 : et .

Quelques idées intéressantes qu’on peut en retenir :
– le fait de positionner la contribution sur Flickr plutôt que sur le site de la bibliothèque permet de s’abstraire des questions déontologiques (inexactitudes, qualité des contributions…)
– ensuite, la LC a mis en place une démarche permettant de réinsérer dans leur propre catalogue les contributions les plus intéressantes : une activité chronophage…
– il ne faut pas non plus noyer les utilisateurs dans la masse : pour ne pas décourager les contributions, la LC n’ajoutait que 50 images par semaine, atteignant ainsi le taux de contribution optimal pour l’ensemble. Ceci dit à ce rythme là il faudrait 20 ans pour tout mettre sur Flickr…

Quelques chiffres : en 3 mois
– 100 notices du catalogue ont été enrichies à partir d’informations collectées sur Flickr (c’est pas beaucoup, non ?)
– la LC s’est fait 11000 « amis » dans Flickr
– 55000 tags ont été ajoutés (10 000 tags différents).

Visiblement, l’expérience a vraiment réussi à susciter une communauté, et pour cela le fait d’être sur Flickr n’a sans doute pas été indifférent (on pourrait se demander si il y aurait eu autant d' »amis » sur un site hébergé par la LC). La communauté a produit un résultat utile, certaines descriptions ou tags relevant de l’analyse voire de l’investigation, et d’autres de la description plus fine que ce qui était fourni par la LC au départ : dans les deux cas, à un niveau de détail qui n’aurait pas pu être atteint sans le recours à la communauté d’utilisateurs.