Bibliothèques et Web sémantique : le projet VIAF

Le projet VIAF, Virtual International Authority File, est un projet d’OCLC research qui vise à l’origine à aligner des listes d’autorités (notamment sur les noms propres) en vue de constituer une base de référence internationale.

Les premiers à tester ont été la Library of Congress et la Deutsche Bibliothek, qui travaillaient donc à l’alignement de leurs thésaurus respectifs ainsi que c’était décrit ici (ppt) ou .

Dès le départ, le projet affichait des intentions intéressantes en termes d’utilisation des technologies du Web sémantique. Il était aussi question de choses plus traditionnelles mais sur lesquelles on se posait aussi des questions, comme l’utilisation de l’OAI pour échanger des notices d’autorités (alors que, soyons clair, à première vue ce n’est pas fait pour ça).
De plus, cela s’inscrivait dans la continuité de services intéressants offerts par OCLC autour des autorités comme Worldcat Identities qui est un bon exemple de ce qu’on peut obtenir en "faisant travailler les données" comme diraient Lorcan et ses amis.

Aujourd’hui, d’après cette communication prévue à l’IFLA 2007 à Durban, le projet s’élargit avec de nouveaux partenaires, et le discours se radicalise assez nettement autour de l’idée de Web sémantique : ce n’est plus présenté comme une possibilité éventuelle de seconde main, mais comme le coeur du projet. Un projet qui devrait aider les bibliothèques à être parmi les briques fondatrices du SemWeb en mettant à disposition leurs données avec de belles URI !

L’avenir nous dira s’il s’agit là de l’acte de naissance d’une nouvelle tendance en bibliothèque, une tendance d’ouverture sans complexe au Web sémantique, une tendance qui nous permettrait de tenir le pari de Yann

Vu avec d’autres com’ de l’IFLA, sur Resourceshelf.