Intelligence artificielle

Via Sebastien Bailly, je décrouvre le jeu des 20 questions.

Le principe : vous pensez à un objet, un lieu, une chose, un concept. Grâce à une base de connaissance, 20Q essaye de trouver ce à quoi vous pensez en vous posant moins de 20 questions. S’il trouve en plus de 20 questions, vous gagnez sans gloire. S’il ne trouve pas du tout, vous gagnez avec les honneurs…

Ce n’est pas si facile que ça en a l’air. Au début, il trouvait facilement même des choses vagues comme « Internet » ou « une gare ». Après j’ai réussi à gagner sur les mots suivants :

  • bibliothèque
  • catalogue (il m’a proposé : « camisole de force » ! ;-)
  • figue
  • amour.

Conclusion : l’intelligence artificielle résiste mal face à un haut niveau de subjectivité !

Puisque je suis dans ma rubrique inutile, visitez aussi :

Photo : dans le vieux Lyon, une arrière-cour due à Philibert Delorme

Une réflexion sur “Intelligence artificielle

  1. lapin en peluche le met dedans. Il trouve ours en peluche à la 30e question.
    Effectivement faut des choses lourdement affectives.

Les commentaires sont fermés.