Geeks et bibliothèques numériques

Quand on lit ce qu’Eric Baillargeon écrit sur Constellation W3 au sujet du nouveau portail de la Bibliothèque nationale du Québec, on se dit que les bibliothèques numériques ont encore du chemin à faire avant d’acquérir la moindre once de reconnaissance devant cette communauté exigeante que sont les geeks. Ceci dit il a raison : ce portail a des URL pas possibles (avec 2 http par exemple !) Quant à la navigation par pop-up je ne vais pas me mettre à la défendre.

Le principal reproche qu’adresse Eric Baillargeon à ce portail, c’est son manque d’accessibilité. Sujet que l’on ne peut négliger puisque maintenant, garantir l’accessibilité est une obligation légale pour les sites Web publics.

Ceci dit, si on s’intéresse au contenu, c’est assez prometteur, il faut lire l’article original d’un autre Baillargeon pour se faire une idée. Il y a entre autres un gros projet de numérisation de presse ancienne. Et ils n’ont pas peur de mettre des documents dans des résolutions lisibles (par exemple pour les cartes).

Mais bon, tout n’est pas perdu : du côté de chez Sébastien Paquet l’image de la bibliothèque, associée par ses missions à celle du monde du libre, est plutôt reluisante. Et s’il y a besoin de s’en convaincre (que les bibliothèques ont à voir avec le libre), j’ajouterai un lien vers cette bibliographie sur les bibliothèques et l’open source (citée par Gatsu-gatsu) et un autre vers FreeBiblio, un site d’actualités sur les bibliothèques et les logiciels libres.

Une réflexion sur “Geeks et bibliothèques numériques

  1. C’est d’autant plus frustrant qu’il y a des personnes très compétentes pour l’accessibilité du Web au Québec.

    Et que de plus la bibliothèque se targue de l’accessibilité en termes architecturales.

Les commentaires sont fermés.