Miam miam

Les idées de recettes sucrées, de saison ou non, ne manquent pas, vu qu’on est en plein dans la saison des deux meilleurs fruits du monde : la figue et la mirabelle.

Quelques idées :

  • à base de figues, plusieurs recettes apparues la semaine dernière sur France Inter (merci Laurent) dont celle du confit de figues qui a un petit air de famille avec ma propre recette si décriée…
  • et la tarte aux figues que l’on retrouve également en versoin mirabelles ici
  • rien à voir, mais ça a l’air TERRIBLE : le cake à la banane

Bon appétit…

5 réflexions sur “Miam miam

  1. Cette fois, c’est décidé, je me lance dans le confit de figues. Quelle variété/provenance de figues me conseille tu ?

  2. Je te conseille les petites figues noires de Provence, mais mieux vaut attendre encore un peu, lorsqu’elles sont très mûres (à la limite de ne plus être mangeables fraîches). Ca donne plus de goût…

  3. Je dois avoir quelque part une recette de « figues pochées au miel ». Tout simple: des figues fendues en deux, avec du miel au milieu, qu’on fait pocher dans l’eau bouillante, si je me souviens bien. C’était dans un livre chez Actes Sud:
    Pierre TALLET. LA CUISINE DES PHARAONS.
    Sindbad
    L’Orient gourmand
    Cuisine
    novembre 2003 / 18 x 29 / 130 pages
    ISBN 2742745203 / F79990
    prix indicatif : 23 euros

    Il y a aussi des choses avec des figues dans ces deux autres livres de recettes chez Actes Sud
    Farouk MARDAM-BEY
    David WAINES
    COFFRET L’ORIENT GOURMAND 1
    La Cuisine de Ziryâb, La Cuisine des Califes

  4. En vrai lorrain, je ne peux rester indifférent à la tarte aux mirabelles !
    Je reste septique sur la pâte d’amande, rien ne vaut une bonne pâte brisée avec des mirabelles disposées non pas à plat mais droites (on en met plus et c’est plus joli !) et surtout ne pas rajouter de sucre car la vraie mirabelle de lorraine est naturellement sucrée à point et génère plein de jus…
    Pour faire cette tarte, on va rammasser ses mirabelles et celles qui ne servent pas à la confection de la tarte sont mises en tonneau. Un tonneau de 100l va permettre de distiller en moyenne une dizaine de litres d’alcool de mirabelle que l’on va tirer entre 48° et 52° (je préfère à 48°). L’année suivante, on prendra un gros bocal, on y ajoutera 1l d’alcool de mirabelle, 400g de sucre et 40 mirabelles fraiches que l’on piquera délicatement. On laissera tout celà travailler jusqu’à Noël et là on filtrera le tout. On obtiendra alors une délicieuse liqueur de mirabelle de couleur jaune doré et très gouteuse. Il suffira alors d’en verser un peu dans un verre et d’y rajouter du vin gris pétillant des côtes de Toul, c’est le fameux cocktail lorrain !

  5. Eh bien en attendant de faire de la confiture de figues, j’ai fait de la confiture de mirabelles – que je n’ai pas cueillies(tu t’en doutes)- à déguster prochainement!

Les commentaires sont fermés.