Catalogues et valeur ajoutée

Aller plus loin avec nos bons vieux catalogues et nos bonnes vieilles classifications, c’est possible. Voici encore deux projets qui le prouvent…

Catalog enrichment initative est un projet piloté par la Library of Congress dont l’objectif est de donner plus de visibilité aux documents hors ligne (aux livres, quoi). On peut se demander pourquoi nos catalogues de bibliothèques ne sont pas capable de fournir la même valeur ajoutée que, par exemple, Amazon. L’idée est d’enrichir nos notices bibliographiques superficielles et descriptives par des informations plus "profondes" telles que les tables des matières des ouvrages. On utiliserait des standards comme MODS, METS ou ONIX pour encapsuler les tables des matières dans les notices, notices qu’on partagerait ensuite dans la communauté bibliothéconomique internationale en utilisant l’OAI. Plus d’infos dans la colonne de Roy Tennant sur Library Journal.

Simile est un projet collaboratif, impliquant notamment le MIT et le W3C, dont l’objectif est d’améliorer l’intéropérabilité des métadonnées en utilisant le Web sémantique. Concrètement, il s’agit de créer des interfaces uniques pour accéder à des ressources hétérogènes, en utilisant RDF et les classifications à facettes pour y naviguer avec un taux élevé de serendipité (traduction peu heureuse mais y en a-t-il une autre…) On comprend bien les enjeux pour les bibliothèques et autres bases de documents numériques, grâce à ce powerpoint qui explique tout ça avec des petites îles, des ponts et de jolies copie d’écran. Très mignon et assez prometteur.

Merci à Catalogablog , deux fois.