URL, identifiants et compagnie

Plein de questions un peu partout en ce moment sur les identifiants, les URI (qui sont cool s’ils ne changent pas), les URL, ce qu’ils veulent dire, combien de temps ils durent et comment les utiliser.

Je trouve amusant de voir les différents points du vue sur le sujet :

  • du côté des geeks blogueurs, l’identifiant de rêve c’est le mod_rewrite d’Apache, ou le permalink du blog associé à la grave question de savoir comment il va se bidouiller dans le fil RSS et survivre en cas de déménagement.
  • du côté des geeks standard, la question devient tout de suite plus complexe : les URL doivent-elles avoir un sens ? d’où la question qui en découle aussitôt du rapport entre URN et URL, à savoir entre nom et adresse…
  • enfin du côté des geeks bibliothéconomiques (oui oui, ça existe, un peu), l’identifiant à l’honneur est notre bon vieux ISBN mangé à la sauce URN, URI et RDF.

Et nous, les bibliothécaires ? Nous qui jonglons depuis toujours avec des identifiants pérennes locaux basés sur des adresses (les cotes) ou internationaux basés sur des noms (ISSN, ISBN…), pour nous c’est quoi un identifiant pérenne, un URI, un URN ? Comme d’habitude, cela recouvre une réalité complexe et mouvante, sur laquelle personne n’est d’accord, qui implique à la fois les problèmes des métiers du livres en général et les besoins particuliers de nos systèmes informatiques…

Un petit tour d’horizon :