Adorables figues

On m’a signalé récemment la parution de cet ouvrage essentiel : La communauté des adorateurs du figuier par Franck Berthoux. D’après la 4e de couv. (ill. en coul.), ladite communauté, dont le sigle ressemble furieusement à celui d’un organisme dont la générosité me tient à coeur ces derniers temps, était une espèce de secte qui défendait l’idée que la pomme d’Adam et Eve était en fait une figue. Il faudrait que j’y jette un oeil, moi qui suis une adoratrice reconnue de la figue ;-)

J’en profite pour vous donner un petit conseil automnal. Les figues n’étant pas excellentes cette année, choisissez-les très mûres ; le meilleur signe est que sous la base de la figue on voit la chair rouge à travers une déchirure en forme d’étoile… Si vous en achetez toute une barquette et que celles du fond, malgré une couleur sympathique, restent obstinément dures comme du bois, voici une recette qui permet de les recycler :

– couper les figues en 4
– les faire revenir 2 minutes à feu vif avec une noisette de beurre
– ajouter 1/2 sachet de sucre vanillé
– faire revenir encore 2 minutes en remuant délicatement (pour ne pas faire la charpie)
– servir avec une boule de glace à la vanille.
C’est très bon !

Merci au dépôt légal pour la référence du livre.

4 réflexions sur “Adorables figues

  1. Bonjour

    En effet, le livre « La Communauté des Adorateurs du Figuier » est paru (minuscules) éditions « Pourquoi viens-tu si tard ? ».
    On peut demander à son libraire de le commander ou bien le commander directement à l’association LAC :
    31, rue Edouard Scoffier 06300 Nice
    mail : lac.association@orange.fr
    Amicalement
    Franck Berthoux

    PS : prix du livre 7 euros (+ 2 euros de frais de port)
    ISBN : 978-2-9530538-1-4

  2. Erreur! le fruit « défendu » des hommes sur le paradis terrestre etait la bananne dans les comunautés Hindu avant le christianisme -de chastes storytellers on permuté le fruit en volanrt la legende (je l’ai lu dans de la litterature gitane) alors que la bananne etait le fruit le plus repandu en Inde a cette epoque .je ne sais pas si la pomme existait , la figue non plus ?je suis un fervent connaisseur et consomateur depuis qu’on m’a surnomé « estrapofigo » du fait de ma grande taille (quand j’etais petit ).

Les commentaires sont fermés.