Classifications

OCLC a lancé un nouveau service expérimental : Classify. Il permet, à partir d’un identifiant type ISBN ou autre, de savoir comment est statistiquement le plus souvent classée une oeuvre (je parle bien d’une oeuvre, car il y a une étape de FRBRisation). On obtient les résultats en Dewey, en classification de la Library of Congress, et parfois d’autres (comme la classification de la National Library of Medecine).

Je suppose que ces données sont basées sur Worldcat : donc peu de chance de voir surgir un ouvrage classé en OSC… En quoi ??? En Open Shelves Classification, une nouvelle classification collaborative proposée par Library Thing pour … remplacer la Dewey, rien que cela ! (voir Bibliobsession)

L’autre concurrente de la Dewey, la CDU, n’a pas seulement un riche passé, elle a aussi un avenir, l’ensemble étant récapitulé dans cet article.

Et puisque je suis dans les classifications, j’en profite pour signaler deux communications de l’IFLA 2008 qui évoquent la question des alignements de vocabulaires : celle-ci qui porte sur l’utilisation des technologies du Web sémantique pour rapprocher des vocabulaires de descriptions d’enluminures médiévales, et celle-là présente une expérience allemande d’alignement automatique d’une variété de vocabulaires et de thésaurus en sciences sociales.

Merci principalement à catalogablog.