Ithaca

Hier a été une journée particulièrement longue – oui, quand on voyage dans ce sens de la planète, ça rallonge vachement – et aujourd’hui c’était ma journée de relâche. J’en ai donc profité pour visiter une partie d’Ithaca.

Ithaca, on s’en rend compte dès qu’on arrive dans son petit aéroport familial, est une toute petite ville avec un très gros campus, celui de Cornell. Le tout se situe au bord d’un immense lac, Cayuga Lake, et il y a de belles chutes d’eau et des grands parcs un peu partout dans la région. C’est la région des "lacs des doigts", il suffit de regarder la carte pour comprendre pourquoi ils portent ce nom. C’est la première fois que je vais vraiment aux Etats-Unis et ça ressemble à ce que j’imaginais, en tout cas à une certaine vision qu’on nous en donne en particulier à la télé et dans certains films.

Ithaca falls

Le campus de Cornell est magnifique. N’ayant jamais vu d’autres campus américains, je ne peux pas comparer, mais par rapport à tous les endroits glauques que j’ai pu voir appeler « campus » dans ma vie, il n’y a même pas de comparaison. Il s’étale grassement sur une hauteur de la ville, avec des grandes pelouses et des immenses bâtiments d’un peu tous les styles (mais il y en a quand même beaucoup dans le style médiévalisant-flamboyant, je ne sais pas comment on dit) qui alternent avec des petits pavillons coquets. Il y a plein d’écureuils partout, il paraît que c’est un peu l’équivalent de nos pigeons donc eux doivent trouver cela dégueulasse, mais pour ma part, en bonne européenne, je les ai trouvés plutôt mignons. Le campus est traversé au Nord par un espèce de grand ravin au fond duquel coule une rivière qui tombe en cascade vers la ville. On peu aller au pied de la cascade, c’est très joli.

Campus de Cornell

La ville quand à elle, c’est un petit centre qui ressemble à n’importe quel petit centre ville de province de chez nous (sauf que ici tout est ouvert le dimanche). Quand on vient du campus on emprunte des rues très calmes et toutes droites avec des pavillons en bois clair, tous différents mais tous un peu pareils, et ils ont des écureuils qui courent dans le jardin, des citrouilles sous l’auvent et parfois un drapeau américain accroché contre la porte d’entrée. Toutes ces maisons silencieuses, avec le soleil et le chant des grillons (ou je ne sais quels insectes suspects du Nouveau Monde), ça avait un côté à la fois calme et inquiétant – mais j’ai peut-être trop regardé Virgin suicides. Je ne saurais pas vous dire si je suis tombée par chance sur la rue la plus typique du coin, où si tout est comme cela, mais c’était une expérience.

J’ai arrêté là mes explorations, parce qu’il fallait aussi que je récupère du décalage horaire. Mais si un jour je devais revenir par ici, j’essayerais de bénéficier d’une voiture pour aller un peu plus loin, par exemple aux chutes de Taughannock.

Malheureusement je ne peux pas vous mettre de photos pour l’instant, ayant oublié un de mes éléments essentiels de la panoplie du parfait geek en voyage, mais je les rajouterai en rentrant.

2 réflexions sur “Ithaca

  1. By the way, our weather in New York State has turned cold and Western NY received snow yesterday. According to the news reports, some areas around Buffalo received 14 – 24 inches of snow! (See http://news.yahoo.com/s/ap/20061013/ap_on_re_us/october_snow) This is quite early for snow and especially for that much snow.

    Of course, this snow should melt in a few days.

    Here is Syracuse, we have no snow, but it has gotten colder. Our weather is 6 degrees C (or 43 degrees F). Our temperature should get up to 11 C.

    You should be thankfully that you did not stay to do any sightseeing! You would would not be happy with cold.

  2. Anyway, I’m sure that the area must be also very nice when all white and snowy. I hope you’ll post some photos this winter !

Les commentaires sont fermés.