Catalogue is not dead

Le nouveau BBF vient de sortir avec pour titre alléchant : "Mort et transfiguration des catalogues".

Je n’ai pas encore eu le temps de le lire, évidemment, et je ne l’aurai pas non plus ce week-end, hélas. Mais je pense que ce sera un grand moment. Au programme : la visualisation, le XML, les classifications, la recherche fédérée, le renseignement à distance, Google scholar, et même le livre ancien. Je m’en pâme d’avance.

J’en profite pour glisser au passage quelques liens thématiques…

Sur Urfist Info est signalée une initative de Thomson Gale pour offrir l’accès (ou plutôt, la recherche) aux revues qu’on peut lire dans les bibliothèques. Le portail, AccessMyLibrary, vous donne les références de l’article en vous précisant poliment : Read the rest of this article for free courtesy of your local library. Charming.

Kesako nous renvoie quand à lui vers une bibliothèque virtuelle privée, en fait des agrégats de blogs et d’autres ressources classées par thèmes, dont l’organisateur n’est autre que Marcus Zillman en personne. Je vois pas trop le rapport avec le sujet, ceci dit. Est-ce qu’en collant tout plein de blogs ensemble et en les classant par thèmes, on génère une bibliothèque (même privée) ? Le doute m’étreint.

Chez Karl on découvre un programme qui permet de gérer sa bibliothèque personnelle, lecteur de codes à barres intégré dans la webcam. C’est délire mais ça ne vaut pas une bonne classification Dewey dans son salon (en plus il faut être sous Mac).

Enfin du côté de chez Catalogablog on découvre CAT-OAI, un opac basé entièrement sur un entrepôt OAI. En fait le but est d’intégrer des entrepôts OAI dans un opac. A regarder de plus près.

Je vous souhaite un bon week-end, occupez-vous bien, lisez le BBF, cataloguez votre bibliothèque personnelle, intégrez-y des notices en OAI et des blogs, classez-la en Dewey, et je vous retrouve lundi pour de nouvelles aventures bibliothéconomiques.