L’ISBN magique

Il était une fois un pauvre petit numéro à plein de chiffres qui s’appelait ISBN . Ce petit numéro était très malheureux car, bien que tout le monde le connaisse et passe son temps à le noter partout, il ne se sentait pas vraiment utile.

Un jour, l’ISBN décida de partir de son pays qui s’appelait Métiers-Du-Livre, et d’aller découvrir le monde. Il arriva bientôt au Pays-des-Zéros-et-des-Uns, aussi appelé Machine Readable Land. Or donc, dans ce monde, il fut immédiatement reconnu pour ce qu’il était : un identifiant pérenne unique, extrêmement utile !

Plusieurs des habitants les plus puissants de ce pays, parmi lesquels on peut citer Google et Amazon, décidèrent de l’adopter et de lui confier certaines de leurs adresses. Alors ils vécurent heureux et ils eurent beaucoup d’enfants !

Plus sérieusement, l’ISBN a donné naissance à quelques outils d’intérêt, enfin, surtout pour les machines et pour les bibliothécaires (non nous ne sommes pas des robots) :

  • xISBN, un outil qui permet à partir de l’ISBN d’un document de trouver automatiquement des documents en relation
  • un bookmarklet pour transformer en un clic toute page contenant un ISBN dans son URL en notice de WorldCat
  • un outil qui utilise Google uniquement pour rechercher dans des résumés de livres (en papier) que celui-ci propose désormais.

C’est fou tout ce qu’on peut faire avec un ISBN de nos jours ! Dommage que tout ceci ne concerne que le domaine anglo-saxon (évidemment !) Merci à Catalogablog et à Open Access News