Les sept différences

Faisons un jeu…

Soient deux glossaires sur le jargon du Web et du document numérique : l’un publié par California digital Library, l’autre par la Society of American archivists. Outre ce que ces deux outils ont d’intéressant pour comprendre tous les termes obscurs et de surcroît anglophones qui jalonnent nos métiers, ils sont aussi un amusant reflet de la différence entre le métier d’archiviste et celui de bibliothécaire.

Par exemple, le terme "dark archives", pour les bibliothécaires :

An archive that is inaccessible to the public.

et pour les archivistes :

A collection of materials preserved for future use, but with no current access.

On est d’accord, c’est la même chose… mais focalisé autrement.

En généralisant honteusement, on pourrait dire que les définitions bibliothéconomiques sont simples, tandis que les définitions archivistiques sont précises. De fait, les permières sont pratiques, immédiatement utilisables, tandis que les secondes font référence.

Merci pour cette info à Ten Thousand Years Blog, un blog qui compte exister encore en l’an 12000 ; et à Diglet, un blog qui essaye déjà d’exister aujourd’hui… (devinez lequel est un blog d’archiviste ;-)