Aggrégateur de pages

Puisqu’on en est à parler de cette fichue île déserte, sur laquelle je viens de passer un week-end excellent, merci, j’observe que l’île déserte est un endroit où l’on emmène volontiers ce bouquin énorme et un peu rébarbatif, qu’on aurait toujours voulu lire sans en prendre le temps.

Autre possibilité pour venir à bout de l’ouvrage redouté : utiliser RSS. Eh oui, aujourd’hui, si vous voulez vous mesurer à James Joyce en VO, où à Léonard de Vinci en anglais également, vous pouvez faire arriver une page par jour de ces livres dans votre aggrégateur préféré.

Imaginez une bibliothèque numérique qui vous propose une dose homéopathique quotidienne de la Recherche du temps perdu… Je souscris…

Merci à La Feuille et aux nombreux bloggeurs amateurs de Leonardo outre-Atlantique.