Figoblog Un blog sur Internet, la bibliothéconomie et la confiture de figues

Internet

Your Archives

Créez "vos archives" : telle est la proposition des Archives Nationales de Grande-Bretagne aux internautes à travers ce wiki.

Ce wiki permet aux usagers des archives britanniques, après enregistrement sur le site, d'enrichir les notices des inventaires (avant/après), de faire des transcriptions, ou de rentrer des informations utiles sur n'importe quel sujet de recherche en liaison avec les archives anglaises, nationales ou non.

On peut saluer le pragmatisme typiquement anglo-saxon du projet :

  • il utilise le logiciel Mediawiki, du coup ça "ressemble" à wikipédia et de fait, cela acquiert un côté rassurant, parce que connu
  • le système de modération est hyper-simple (il faut être enregistré, mais n'importe qui peut s'enregistrer après avoir lu les conditions d'utilisation). On peut également signaler un abus.

Le site n'est pas très rempli pour l'instant mais à mon avis c'est une expérience à suivre.

Vu chez Peter Scott.

Par Manue le 21 mai, 2007 - 22:16 dans

Lamentations

Repéré sur Open access news, ce billet de Peter Brantley, bibliothécaire (et même "director of digital library technologies") à l'Université de Californie, à compléter obligatoirement par ces explications.

Parterre de jonquilles

Il s'agit des relations entre l'université en question et le programme Google books, auquel elle a été l'une des premières à adhérer. Peter nous fait part de ses regrets, des "erreurs" qui ont été faites. Ses lamentations ne portent ni sur le projet lui-même, ni sur la participation de l'UC, ni sur les problèmes techniques ou les doutes sur la propriété des images numérisées.

Elles portent sur le rôle essentiel de médiation que, dans son empressement à accepter la généreuse proposition qui lui était faite, la bibliothèque a trop vite abdiqué.

Les bibliothèques, avec leur capacité à se mettre en réseau, auraient dû prendre l'initiative, donner le ton de la conversation, porter le débat sur la place publique sur des sujets comme les droits d'auteurs, le respect de la vie privée ou les usages de l'information pour l'enseignement et la recherche. Elles auraient dû - elles devraient - être un interlocuteur privilégié pour les éditeurs. Elles devraient piloter la collaboration autour de la numérisation, au lieu de la subir.

Une lecture édifiante que ces deux billets.

Par Manue le 26 mars, 2007 - 21:23 dans

Préservation numérique "pour les nuls"

La préservation des documents numériques est aujourd'hui l'affaire de chacun : en témoigne le site Save my memories de sensibilisation très "grand public" au problème. Son objectif est d'aider les particuliers à comprendre cette problématique et à sauvegarder notamment leur photos de famille pour les générations futures...

C'est quand même assez poussé, on y trouve des conseils pour bien classer ses photos et faire des sauvegardes, mais aussi des comparaisons de supports, des indications sur l'obsolescence logicielle et technologique, et même des consignes pour restaurer son patrimoine en cas de désastre.

En plus, ça ne gâche rien, le site est joli mais sobre, pédagogique mais pas donneur de leçons.

Comme quoi, on peut faire de la vulgarisation même sur ce genre de sujets arides. Et il faut le faire, sinon bientôt les particuliers anglosaxons seront plus au fait de ces problèmes que certaines de nos institutions.

Vu sur Digitization 101.

Par Manue le 13 février, 2007 - 22:31 dans

28% de taggeurs

D'après ce rapport du Pew Internet Project sur le tagging, 28% des internautes américains auraient déjà utilisé les "tags" pour caractériser des ressources.

Le profil de ces taggeurs ? plutôt jeunes (moins de 40 ans), hommes et femmes, blancs et noirs... leur principal point commun c'est d'être des "early adopters", amateurs éclairés de technologies nouvelles.

Le rapport contient une interview intéressante dans laquelle sont discutés l'avenir du tagging, ses avantages et ses inconvénients.

Tout cela c'est bien joli, mais aujourd'hui, à mon avis en France on est très loin des 28% en question. La plupart des sites qui proposent des interfaces de tagging, comme del.icio.us ou flickr, n'ont pas encore traduit leurs interfaces en français et ne sont adoptés que par une frange très restreinte des internautes : des blogueurs, des geeks et autres internautes 2.0...
Alors si une bibliothèque veut lancer un tel service, elle se heurte à un mur d'incompréhension général : à quoi ça sert, quelle différence avec le bon vieux "panier" de mon SIGB préféré, etc.

Si on veut que les "tags" entrent dans les bibliothèques en France, il va donc falloir, à mon avis...

  • trouver une traduction valable pour "tag" : en français c'est affreusement connoté, on imagine tous ces jeunes des banlieues avec leurs bombes de peinture
  • mobiliser les
Par Manue le 5 février, 2007 - 21:01 dans

Le livre libre

Il y a quelques temps je m'étais pas mal amusée sur les sites de musique libre, et voilà que je viens de découvrir la même chose pour le livre.

In libro veritas est un site sur lequel on peut publier et lire gratuitement ; on y trouve aussi bien des auteurs du domaine public que des livres d'amateurs.

Quelque part entre la bibliothèque numérique, l'éditeur à compte d'auteur, la plateforme de blog et le libraire 2.0, il y a In libro veritas. Tous les contenus sont en creative commons.

Ce site m'intrigue. Quelqu'un connaît ? quelqu'un l'a déjà pratiqué ?

Merci à Bloginfo.

Par Manue le 31 janvier, 2007 - 23:27 dans

L'image et l'obole

Image associée au billet

Si comme moi vous vous intéressez aux images, j'ai trois visites indispensables à vous proposer.

Il y a peu, une très belle tribune a été publiée par André Gunthert sur le problème de l'image et de sa diffusion dans un monde où on re-patrimonialise (si vous permettez) des images libres de droits. Un texte, lorsqu'il tombe dans le domaine public, tout le monde se l'approprie, le copie, le réutilise. Alors que : "une image ne quitte le territoire du droit d'auteur que pour entrer dans celui du droit patrimonial : elle appartient toujours à une collection ou un ayant droit qui en octroie les reproductions selon son bon vouloir.". Un état de fait qui pourrait finir par avoir raison des études en histoire de l'art.
Je ne saurais trop vous recommander le fil RSS des Actualités de la recherche visuelle qui sont en général une mine et un plaisir de lecture.

Ailleurs, KA de la Boîte à images cherche un modèle économique pour son blog qui lui prend trop de temps. Contrairement à beaucoup, il n'a pas choisi les Google Ads, il a choisi l'obole : demander à chacun de ses (nombreux) lecteurs de lui verser un euro symbolique. La somme de toutes ces parties ne le sera pas, elle, symbolique, et lui permettra de continuer à proposer des articles de qualité.
Un euro pour 530 articles d'histoire de l'art et d'analyse de l'image, toutes périodes et tous

Par Manue le 19 janvier, 2007 - 08:07 dans

SL, ma Deuxième Vie

Pas mal de gens en France commencent à parler de Second Life ; si vous n'en avez jamais entendu parler regardez ici, si vous vous demandez à quoi ça sert regardez .

Bon, moi, n'y tenant plus et préférant juger par moi-même, j'y suis allée.

Info Island I main library

Ca, c'est le coeur d'Info Island, l'île des bibliothèques (enfin, une des îles...) : la "main library". Il y a un reference desk mais je n'ai jamais vu personne y tenir permanence (peut-être à cause des heures improbables auxquelles je me connecte par rapport au "Second Life Time").
Enfin, cette rotonde est le bon endroit pour rencontrer des gens. La dernière fois, j'ai recontré des bibliothécaires très sympas qui m'ont fait visiter et depuis j'ai une petite étiquette "librarian friend" au-dessus de mon nom ! C'est comme dans la vraie vie : on se croise, on discute, on se promène ensemble. Sauf que des fois les bibliothécaires s'envolent ou se téléportent, ce qui peut destabiliser.

Health info Island main Library

Ca, c'est la main library de Health info Island, les bibliothèques médicales. Je l'ai choisie comme exemple des services que les bibliothèques peuvent offrir dans Second Life : on peut interroger Pubmed ou Google, écouter des podcasts médicaux, découvrir des infos par sites web ou écrans interposés, et rencontrer un reference librarian à certaines heures.
C'est carrément immense.

Info Island Sci_fi library

Ca c'est la

Par Manue le 15 janvier, 2007 - 21:39 dans

Les siences 2.0

Vous n'avez certainement pas loupé, en décembre, la sortie de la version beta de PLoS One, la nouvelle plateforme de la Public Library of Science.

PLoS one, c'est plus que de l'open access : c'est de l'open access 2.0 ! Selon le communiqué de presse, la grande nouveauté (en dehors de la plateforme elle-même) c'est le système de la validation a posteriori ("post publication peer review"). Cette chose, la validation a posteriori, c'est le vrai "plus" du Web, le fait qu'un document, après sa publication en ligne, peut être discuté, complété, confirmé ou remis en cause par tout le monde, donc logiquement, par les pairs.

Comme sur tous les sites 2.0, on crée un compte ; puis, on peut ajouter des commentaires "ancrés" à un endroit précis d'un article, ou lancer une discussion sur un article. L'interface est très chouette et ergonomique (bon ce serait encore mieux si c'était pas aussi intrusif pour créer le compte, et si ça marchait avec tous les navigateurs, mais on va leur laisser le bénéfice du béta...)

Et puis, tout le contenu est en Creative Commons, et ils ont aussi des fils RSS, des blogs et même des T-shirts... Ca doit être cela, le secret : il faut des T-shirts ;-)

Par Manue le 8 janvier, 2007 - 21:39 dans

Vagabondages vagabonde

Message de service. Suite à des petites (euh, grosses) mésaventures techniques avec son hébergeur dont-je-ne-citerai-pas-le-nom, Thilas ne vagabonde plus ici mais (au moins temporairement).

Mettez à jour vos liens, fils etc. et n'hésitez pas à le soutenir mentalement dans cette épreuve... Allez Thilas, on est tous avec toi !

Par Manue le 3 janvier, 2007 - 09:03 dans

Bonnes fêtes 2.0

Voici un nouveau site d'information pour les professionnels des bibliothèques, qui vient de sortir : Library Web. C'est tout à fait épatant, vraiment, ça faisait longtemps que j'avais pas vu un tel site. C'est "so 1.0" ! Un site d'actu sans même un petit fil RSS ! Et ce look !!!

Allez, pour vous remettre de vos émotions, vous pouvez consulter (oui, consulter, c'est le mot) la carte de voeux 2.0 d'OCLC. Toute en tags ;-)

Et pis moi ben je vous retrouve l'année prochaine !

Par Manue le 21 décembre, 2006 - 22:30 dans
Design Figoblog 2008 - Image from http://www.europeana.eu - http://photo.rmn.fr : Codex Vindobonensis, series nova 2644: folio 4 verso